Blog « Regards d'Ardenne »

Bienvenue sur le blog Regards d’Ardenne !
Ici, vous découvrirez le Luxembourg belge sous de multiples facettes : nature, gastronomie, randonnées, bons plans, découvertes insolites… Au travers des articles du blog, nos rédacteurs, nos ambassadeurs et vos coups de cœur feront vivre le Luxembourg belge de manière étonnante.

5 conseils pour une pêche réussie (pour pêcheur débutant ou confirmé)

3
mai
2017

Par 3 mai 2017 Catégories Bouger Pas de commentaires

Depuis le 18 mars, la pêche à la truite est à nouveau autorisée en Wallonie. Cette activité accessible à tous est idéale pour se vider l’esprit et passer un bon moment en famille ou entre amis au gré des paysages luxembourgeois.

600x400 (1)free pic

 

Que vous soyez un habitué de ce sport, un novice en la matière, ou désireux d’apprendre à pêcher à vos enfants, voici 5 conseils pour une pêche réussie, gentiment prodigués par M. Vincent Fostier de la Maison de la Pêche en Luxembourg à Habay-La-Neuve.

MPLux et son étang ©FTLB/ B.Petit

Maison de la Pêche Lux et son étang ©FTLB/ B.Petit

La société de pêche «  La Bourriche ASBL » fait la promotion de ce sport auprès des enfants et des plus grands en leur inculquant les techniques de pêche mais également en les sensibilisant au respect du milieu aquatique et de son environnement. L’ASBL propose des stages et des initiations aux plus jeunes comme la pêche au coup, aux carnassiers, à la mouche ou un stage « nature et pêche » où ils partent à la découverte de la faune et de la flore présentes autour de l’étang.

Plus d’info sur : http://www.mplux.be

Stage de pêche avec les petits copains ©MP Lux

Stage de pêche avec les petits copains ©MP Lux

Conseil n°1 : un matériel de pêche au top !

Avant de partir à la pêche, il faut veiller à ce que le matériel soit prêt et surtout entretenu.

Il faut le savoir, le fil de pêche, s’il est en nylon, se détériore au bout de 4 à 5 ans. Il convient donc de le remplacer régulièrement. Attention également au moulinet : son frein doit être bien réglé sinon la ligne casse en cas de « grosse prise » ou, plus drôle, elle pourrait bien être emportée par celle-ci.

Ces quelques heures de pêche risquent de tourner au cauchemar si vous emportez avec vous du matériel défectueux ! Sur place, chaque minute consacrée à démêler un nœud est une minute de moins dédiée à votre sport.

Il faut également choisir un matériel adapté au type de pêche que l’on pratique.

  • Si votre but est de ramener un brochet à la maison, munissez-vous d’une canne ayant un fil résistant et dotée d’un avançon (partie terminale d’une ligne de pêche) en acier ou en carbone pour éviter de vous couper.
  • Pour la pêche au coup, on lance un amorçage sous forme de boule qui crée un nuage odorant attirant les poissons à l’endroit voulu. Employez une ligne assez fine. L’amorce (la nourriture) doit également être adaptée selon l’endroit où elle est lancée. Selon que l’eau y est chaude ou froide, l’amorce sera plus salée ou plus sucrée pour une diffusion optimale.
© FTLB/ P. Willems

© FTLB/ P. Willems

Conseil n° 2 : pêcher au bon moment

Prévoir à l’avance un jour de pêche n’est pas toujours une bonne idée. Il faut trouver le moment opportun et les meilleures conditions atmosphériques. L’idéal, c’est lorsqu’une éclaircie pointe le bout de son nez ou lorsque l’on passe d’un mauvais temps à un bon temps et vice-versa. Les crépuscules du soir et du matin représentent également un bon timing.

© FTLB/ P. Willems

© FTLB/ P. Willems

Conseil n°3 : la sécurité

Sur les lieux, l’accent doit être mis sur la sécurité, surtout en présence d’enfants. Il s’agit de la première chose à inculquer à un jeune pêcheur avant même de lui apprendre à monter lui-même sa propre ligne.

Lors de la manipulation de la canne à pêche, un accident est vite arrivé. Il faut trouver un espace assez étendu pour faire ces mouvements en toute sécurité sans déranger autrui. Les adultes doivent également s’assurer que le fil de pêche ait une longueur idéale, qu’il ne soit pas trop long. L’hameçon doit être adapté au type de pêche choisi car il reste une arme redoutable qui peut facilement blesser quelqu’un, voire crever un œil !

© MP Lux

© MP Lux

Conseil n°4 : bien observer

Avant de commencer, observez attentivement l’étendue d’eau où vous allez pêcher. Il faut avoir l’œil assez fin pour dénicher les « postes », c’est-à-dire les endroits où se tapissent les poissons. Si vous vous trouvez au bord d’un étang, il y a de grandes chances que les truites et les brochets, qui sont des poissons dits « embusqués » (pour mieux repérer leurs proies), se trouvent dans les endroits profonds, là où il y a de la végétation ou encore dans les bras morts de l’étang.

Tentez également de repérer l’entrée et la sortie d’eau de l’étang. A l’entrée, l’eau y est plus fraîche et les truites, par exemple, aiment l’eau oxygénée. Par contre, les poissons « blancs » (carpes, gardons, ablettes) préfèrent une eau plus chaude car plus riche en nourriture. Dans ce cas-ci, positionnez-vous à la sortie d’eau de l’étang.

© FTLB/ P. Willems

© FTLB/ P. Willems

Conseil n°5 : être le plus discret possible

Au bord de l’étang ou de la rivière, soyez le plus discret possible ! Les poissons sont des animaux particulièrement farouches. Ils possèdent une ligne latérale qui leur permet de détecter les vibrations. Chaque onde provoquée par l’homme peut les faire fuir. Il faut donc apprendre aux plus jeunes à pêcher dans le calme et à faire le moins de bruit possible afin de ne pas les perturber.

Si vous pêchez en rivière, faites attention aux poissons tapis dans les autres « postes », à quelques mètres. Ne lancez pas votre ligne trop loin. Il est toujours préférable de commencer à pêcher autour de soi puis de se déplacer vers les autres « postes » au fil de l’après-midi.

© FTLB/ P. Willems

© FTLB/ P. Willems

Dernières recommandations :

  • Pour vous procurer un permis de pêche, demandez-le au guichet de la poste. Il est actuellement au prix de 12,50€.
  • Pour vérifier que vous pêchez bien dans une zone autorisée, rendez-vous sur parcoursdepeche.be. Ce site est idéal pour connaître les zones de pêche ainsi que les sociétés de pêche qui les gèrent. Contactez-les avant de vous rendre sur le lieu où vous avez l’intention de pêcher.
  • Pour apprendre à pêcher à votre enfant, privilégiez l’étang car les conditions de pêche y sont plus faciles. Cependant, apprendre à pêcher en rivière n’est pas déconseillé car cela permet d’acquérir de la technique. Cela apprend à pêcher plus « fin », plus précis. A vous de voir…
  • Pour tout autre conseil ou si vous voulez que votre enfant apprenne à pêcher dans le respect des poissons et de leur environnement, ou pour un stage d’été, n’hésitez pas à contacter la Maison de la Pêche en Luxembourg. Vincent Fostier se fera un plaisir de vous répondre…
© MP Lux

© MP Lux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>