Blog « Regards d'Ardenne »

Bienvenue sur le blog Regards d’Ardenne !
Ici, vous découvrirez le Luxembourg belge sous de multiples facettes : nature, gastronomie, randonnées, bons plans, découvertes insolites… Au travers des articles du blog, nos rédacteurs, nos ambassadeurs et vos coups de cœur feront vivre le Luxembourg belge de manière étonnante.

Les grottes de Hotton : le monde des Mille et une nuits

29
Oct
2015

Par 29 octobre 2015 Catégories Découvrir et visiter, En famille 1 commentaire

Connaissez-vous la formule magique qui permettait à Ali Baba d’ouvrir une porte dans la roche, pour accéder aux trésors enfouis par les 40 voleurs ?

A Hotton, l’aventure des spéléologues commence comme un conte fantastique. Mais il a fallu plus que la fameuse phrase : « Sésame ouvre-toi » pour découvrir peu à peu les richesses de la grotte…

© V.Gerber et V.Kalut

Vue de la « Grande Galerie », la plus vaste galerie du Bénélux © V.Gerber et V.Kalut

L’histoire de la découverte

Ici, la persévérance, l’audace, la précision mais aussi la chance et beaucoup de sang-froid ont été nécessaires à la révélation de ce qui est aujourd’hui une des plus jolies grottes de Belgique et d’Europe. C’est la seule grotte touristique du pays intégralement classée. Et cela parce qu’elle est particulièrement remarquable pour la rareté de ses concrétions.

Le 29 novembre 1958, une cavité apparait dans le front de taille d’une carrière. Le réseau se poursuit sur 2 km. Les autorités se déplacent, la presse en fait ses gros titres, la découverte est retentissante. Les jours passent et 6 semaines plus tard, l’exploitant décide de murer l’orifice pour poursuivre en paix son activité industrielle. Il détruira irrémédiablement de très belles salles. Mais les spéléologues avaient eu le temps de réaliser une topographie de la grotte avant sa fermeture. Il fallait trouver une nouvelle entrée.

Le 30 novembre 1958, les découvreurs de la grotte de Hotton, D.Van der Elst, B.Thiry, J-P Van den Abeele, L. De Backer et F.Peeters au centre, président du club de spéléologie de l'époque

Le 30 novembre 1958, les découvreurs de la grotte de Hotton, D.Van der Elst, B.Thiry, J-P Van den Abeele, L. De Backer et F.Peeters au centre, président du club de spéléologie de l’époque

En mars 1961, équipés d’un matériel d’escalade, les spéléologues s’engouffrent frauduleusement dans la cavité rouverte le temps d’un week-end. Ils évident une cheminée dans le plafond et se retrouvent à l’air libre. Le risque a payé puisque la grotte de Hotton est désormais accessible par un autre passage, et hors propriété de la carrière. Le public y descend pour la première fois le 21 avril 1962 et, depuis l’an 2000, le parcours souterrain a triplé.

Une descente à 65 mètres de profondeur conduit à la rivière souterraine. De 1961 à 2012 et 7 siphons plus tard, l’histoire continue. Le siphon numéro 8 est en exploration.

Une fistuleuse, aussi appelée Macaroni © FTLB/L.Aprosio

Une fistuleuse, aussi appelée Macaroni © FTLB/L.Aprosio

C’est l’Ourthe qui traverse la grotte de Hotton. Ses plus anciennes concrétions sont vieilles de 500.000 ans. La grotte se compose, et c’est là son charme, d’une succession de galeries en étages qui illustrent les phases successives d’enfoncement de la rivière. Son réseau atteint plus de 5 km de longueur. Corrosion, érosion, concrétions créent des merveilles.

Hotton et Spéléo : une exposition passionnante sur le « 7ème continent »

Le spéléoclub de Belgique et la société des Grottes se sont unis pour partager l’histoire des recherches dans la grotte de Hotton. Ils ont sorti leurs archives et vulgarisé leurs connaissances pour réaliser une très intéressante exposition que vous pouvez voir dans le hall d’accueil. C’est un bon préambule à la visite. Vous en apprendrez beaucoup sur le matériel du parfait spéléologue d’hier et d’aujourd’hui, sur les recherches scientifiques menées à Hotton et ailleurs, sur l’histoire de la découverte de la grotte et son aménagement pour en assurer la préservation.

La chandelle, une stalagmite bien droite et de diamètre régulier © FTLB/L.Aprosio

La chandelle, une stalagmite bien droite et de diamètre régulier © FTLB/L.Aprosio

A l’extérieur, une plaine de jeux et un jardin consacré à la flore et à la faune typiques de la Calestienne, caractérisée par son sol calcaire, vous feront passer d’agréables moments, avec point de vue sur un paysage remarquable. La visite de la grotte dure une heure environ et pour revenir de ces profondeurs, un ascenseur rejoint la surface de la terre.

Le tourisme respectueux

La visite des grottes est attrayante mais elle occasionne des dommages à ce joyau naturel. Les gestionnaires assurent au mieux sa conservation en y installant des chemins en caillebottis, en l’éclairant avec des leds, en guidant les groupes qui suivent un tracé les éloignant des concrétions. Une partie du parcours reste inaccessible car elle est réservée à la recherche.

La draperie, elle est constituée  de centaines de milliers de gouttent qui ruissellent sur la paroi en y déposant la calcite  © FTLB - PWillems

La draperie, elle est constituée de centaines de milliers de gouttent qui ruissellent sur la paroi en y déposant la calcite © FTLB – PWillems

Découvrez l’intégralité de l’article issu du 4e n° de Regards d’Ardenne ci-dessous

cover RA4

Découvrir en vrai

La grotte sera exceptionnellement ouverte le 11/11/2015 avec des visites à 13h/14h et 15h. Le prix d’entrée sera un paquet de chocolat pour la lutte contre la sclérose en plaque

 Les infos pratiques sur la grotte de Hotton en cliquant ici

 

 

 

 

1 commentaire pour “Les grottes de Hotton : le monde des Mille et une nuits

gagnerdelargent.tv dit :

On en redemande !!! de mon cote je vous met dans mes favoris, a bientot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *