Blog « Regards d'Ardenne »

Bienvenue sur le blog Regards d’Ardenne !
Ici, vous découvrirez le Luxembourg belge sous de multiples facettes : nature, gastronomie, randonnées, bons plans, découvertes insolites… Au travers des articles du blog, nos rédacteurs, nos ambassadeurs et vos coups de cœur feront vivre le Luxembourg belge de manière étonnante.

Virton et son Festival du Film Européen

29
sept
2016

Par Julien Polet 29 septembre 2016 Catégories Bouger Pas de commentaires

Le Festival du Film Européen de Virton, du 10 au 19 novembre 2016

Comme chaque année depuis 1980, la mi-novembre voit défiler à Virton (et à Saint-Mard également depuis 2013) une foule de cinéphiles venue découvrir le meilleur du cinéma européen. Regards d’Ardenne est parti à leur rencontre pour connaître leur avis sur cet événement majeur de la “Ville belge du 7ème Art”.

Il y a peu, nous vous parlions dans ce blog du “monde du cinéma et des séries en Luxembourg belge” (lire ici). S’il est vrai que depuis des années la province séduit bon nombre de réalisateurs, elle accueille également l’un des plus vieux festival de cinéma de Belgique: le Festival du Film Européen de Virton (article à découvrir dans Regards d’Ardenne n°15 consultable ici.)

Regards d’Ardenne n°15

ra15_cover_fr

© G. Van den Ende

Ce Festival, on le doit avant tout au travail d’un passionné: André Cadet. Tout commence en 1967 lorsqu’André reprend la programmation de la salle paroissiale de Virton (l’actuel Ciné Patria). Tout en continuant son activité professionnelle d’enseignant, il en devient le gérant à part entière en 1986. Depuis, “Monsieur Cinéma” (comme on l’appelle à Virton) n’a eu de cesse de faire évoluer cette salle, tant au niveau de sa programmation (avant-première, ciné-débat, sorties nationales…) que celui de la mise à jour des techniques de projection numérique. En 2013, il reprend l’exploitation de la salle Nos Loisirs à Saint-Mard.

 

Le réalisateur belge Xavier Diskeuve et André Cadet

Le réalisateur belge Xavier Diskeuve et André Cadet

Mais revenons au Festival en lui-même. Le succès de sa longévité, il le doit avant tout à la convivialité qui y règne et à l’excellente sélection de films orchestrée par son organisateur André Cadet (et son fils Etienne). S’il fallait le résumer en quelques lignes, on pourrait dire que le FFEV c’est: « dix jours de découvertes cinématographiques européennes, d’avant-premières, de films qui dérangent, qui enthousiasment, qui font pleurer, rire, qui nous interrogent, bref du cinéma de qualité pour un public exigeant et fidèle. »

© FTLB/J.Polet

© FTLB/J.Polet

Et fidèles, les festivaliers le sont. Avec plus de 7.000 spectateurs en 2015, chaque nouvelle édition du FFEV voit son nombre de séances de projection augmenter. La plupart sont généralement doublées et réparties sur les deux sites d’exploitation (Ciné Patria à Virton et Ciné Nos Loisirs à Saint-Mard).

© FTLB/J.Polet

 

Regards d’Ardenne est parti à la rencontre de ces festivaliers qui vivent l’expérience du FFEV.

Emile

© FTLB/J.Polet

« Je viens au Festival depuis quatre ans. J’estime que l’une des valeurs fondamentales de l’enseignement (relativement bien représenté à Virton) est d’être une richesse culturelle pour la jeune génération. Le cinéma contribue à développer cette richesse. A travers le Festival du Film Européen, André Cadet et toute sa petite famille amènent le public (et les jeunes) à une plus grande ouverture d’esprit faite de rencontres avec l’autre. Je trouve cela merveilleux. »

Marie-Christine

© FTLB/J.Polet « J’aime me rendre au FFEV dès que l’occasion se présente. Etant originaire de Virton, j’ai toujours entendu parler du Festival. Je suis restauratrice et j’organise chaque année, dans mon établissement, un concours pour mes clients leur permettant de gagner des entrées au Festival. Je trouve qu’il est important en tant que commerçante virtonnaise de soutenir les événements culturels et sportifs qui se déroulent au sein de notre commune. Le FFEV est pour moi un festival ouvert qui s’adresse à tout le monde et a le mérite de proposer un choix de films intéressants dans des domaines variés traitant pour la plupart de sujets d’actualité. »

Les “totalitaires” (Lydie, Michel et Denis)

 © FTLB/J.PoletS’ils se qualifient eux-mêmes de “totalitaires”, n’y voyez là aucune conviction politique mais juste le fait pour cette bande d’amis se retrouve depuis de nombreuses années pour vivre ensemble le FFEV dans sa “totalité”.

Lydie : « Nous sommes de grands habitués du FFEV (rires). »

Michel : « 35 ans, au moins ! »

Lydie : « Avec les interruptions de grossesses… (rires). Ce qui nous pousse à revenir chaque année, c’est bien évidemment la qualité des films, la programmation très diversifiée…»

Michel : « …et l’ambiance ! Tous les ans, on retrouve la même équipe bien sympathique. »

Lydie : « Le Festival est avant tout un lieu de découverte super convivial, très loin des mondanités “prout-prout ma chère” ! (rires) »

Fanny et Geneviève

© FTLB/J.Polet

Fanny : « On va dire que nous sommes des “demi-habituées” du FFVE car on ne sait malheureusement pas venir à tout ! »

Geneviève : « Ce qui nous pousse à revenir chaque année ? C’est simple : le vin et le pâté gaumais ! (rires) Non plus sérieusement, c’est avant tout la super bonne ambiance qui règne entre les festivaliers. C’est sympa de se retrouver après la projection pour discuter ensemble de son ressenti sur le film. »

Fanny : « La programmation effectuée par André et la famille Cadet est toujours magnifique et variée. Même s’il en faut pour tous les goûts et que l’entièreté de la programmation ne peut pas plaire à tous, ce sont en général des films profonds que l’on n’a pas toujours l’occasion de voir autre part. »

Geneviève : « C’est vrai qu’ils ne sont pas toujours “rigolos”, mais bon, pour certains ils seront plus difficiles à télécharger pour les rattraper après coup, donc il faut y aller ! (rires) »

Catherine et Benoît

© FTLB/J.Polet

Originaire de Californie, Catherine vit depuis de nombreuses années dans notre verte province. Virton et son festival du cinéma, elle connait bien. C’est avec son mari, Benoît qu’elle s’y rend chaque fois avec beaucoup d’enthousiasme.

Benoît : « Le FFEV est avant tout un moment de convivialité. La qualité des films sélectionnés est incroyable et nous permet de découvrir un cinéma différent venu d’un peu partout en Europe. »

Catherine : « C’est vrai que l’on n’est jamais déçu par la programmation grâce à ces films presque inédits. Le FFEV, c’est l’occasion de visionner des films que l’on n’aurait pas systématiquement la chance de voir autrement (ou plus difficilement). Et puis il y a vraiment une chouette ambiance, tant celle créée par les organisateurs que celle émanant des habitués. Il y a quelques années, nous avions invité un ami écossais pour la projection d’un film… écossais. Et même si l’anglais est ma langue maternelle, je ne comprenais pas grand-chose des subtilités des dialogues du film (comme la plupart du public vraisemblablement). Par contre, notre ami était le seul à rire aux éclats car il était le seul dans la salle à comprendre les blagues du film. Ce qui a rendu la situation particulièrement comique. »

Plus d’info sur le Festival, mais également sur les autres événements du Ciné Patria / Nos loisirs (citons par exemple les Mardis/Jeudis du Festival) sur www.cinepatria.be

Notez que le travail d’André et son équipe pour mettre à l’honneur le cinéma européen porte ses fruits. En effet, depuis fin 2015, les deux cinémas d’André font partie du label Europa Cinéma, un réseau international de 1037 salles réparties sur 41 pays qui s’engagent pour la diffusion des films européens.

europa-cinema-1

Pour info, seules 15 salles bénéficient de ce label en Belgique, dont 3 dans la province (Virton, Saint-Mard et Marche-en-Famenne). Plus d’infos ici.

2-salles

Ciné Patria (Virton)                                           Ciné Nos Loisirs (Saint-Mard)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>